La chasse aux cartes de crédit

publié le 10 mars 2013 à 16:20 par A L   [ mis à jour : 15 mars 2013 à 05:29 ]
Un bon père de famille français, lorsqu'il entend ces trois mots "carte de crédit", va se fendre d'une moue de méfiance voire de dégoût. La culture française associe facilement ce concept aux crédits à la consommation, pratique honnie du bon gestionnaire s'il en est.
Mais, lorsqu'on arrive aux US et qu'on se trouve confronté à l'obligation de souscrire à des cartes de crédit pour construire son credit score (voir cet autre article), on ravale son dégoût et on cherche au plus sécurisant.
Pour nous, le plus sécurisant était l'American Express, parce que c'est gros, connu en France, et puis parce que ça fait sérieux, aussi. Amex, c'est la carte des business men. En plus de ça, le "transfert" de notre historique passé pour contribuer à l’amélioration de notre credit score était un avantage certain.
Mais après 5 ans passés aux US, on nous a plusieurs fois indiqué que les cartes de crédit, ici, ça peut aussi permettre de faire des économies si l'on sait les gérer.
 
Des cartes de crédit, faire des économies? Mouarfffff.
 
Mais si c’était vrai?

Le principe d'une carte de crédit

Juste au cas où, histoire d’être sur la même longueur d'onde: "Credit Card" est à rapprocher d'un ensemble "carte à débit différé + agios". Je m'explique:
Une "debit card" va prélever immédiatement sur votre compte bancaire, et en cas de solde insuffisant, être rejetée. Comme une carte à débit instantané en France. Le problème de ces cartes est qu'elles ne contribuent pas à votre credit score. Une debit card est forcement associée à un compte bancaire du même établissement.
Une "credit card" va ajouter le montant de l'achat sur une facture que vous devrez payer tous les mois. Si vous ne payez pas, un taux d’intérêt (généralement entre 12% et 25% suivant les cartes et suivant votre credit score) va s'appliquer sur le montant non payé. Une credit card a une limite de paiement mensuel, qui va en général être d'autant plus élevée que votre credit score est bon. Ce type de carte contribue à votre credit score. Vous pouvez avoir une credit card sans avoir de compte bancaire associé dans le même établissement.
Une "charge card" telle que l'American Express verte, gold ou platinum, est une carte de crédit (facture a la fin du mois) sans plafond. Souvent plus chère car moins "contraignante". Elle contribue aussi à votre credit score.
 

Quelques caractéristiques proposées

La "annual fee"
C'est le prix de la carte. Beaucoup sont gratuites, alors ne sous-estimez pas ce facteur! La plupart des cartes payantes coûtent aux alentours de $100 par an, ça serait dommage de passer à coté d'une carte équivalente mais gratuite!

Les "fees"
Certaines opérations vont être sujettes à des charges spécifiques. Typiquement:
  • Foreign transaction fee: Charges pour les opérations réalisées à l’étranger
  • Cash advance fee: Les charges appliquées pour les retraits de liquide
  • Balance transfer fee: Les charges appliquées lorsque vous "payez" une carte de crédit avec une autre. En fait c'est considéré comme un transfert de dette.

Les "APR"
Caractéristique (mais pas valeur!) commune à toutes les cartes de crédit, ce sont les taux d’intérêts appliqués en cas de défaut de paiement. Ça veut dire que tant que vous payez à temps votre facture de carte de crédit, vous n'avez pas à vous inquiéter de ce taux. Par contre si vous êtes du genre dépensier(e) ET tête en l'air, vous voudrez sans doute vous intéresser de plus près à ce facteur: Les taux varient fortement, sont variables et en général élevés. Certaines cartes dites "Newcomers" (nouveaux arrivants) montent jusqu’à presque 30% de taux d’intérêts en cas de défaut de paiement!
  • Purchase APR: Le taux applique aux montants correspondant à des achats réalisés avec la carte
  • Balance Transfer APR: Le taux applique pour les montants correspondant au paiement d'une autre carte de crédit avec cette carte. En gros si vous payez la facture de votre Amex avec votre Chase, ce taux sera applique. Souvent égal au taux "Purchase APR"
  • Cash Advance APR: Le taux appliqué aux montants correspondant à des retraits d'argent réalisés avec la carte.
  • Overdraft Advance APR: "Overdraft" signifie "à découvert", c'est le taux appliqué lorsque vous dépassez votre limite de crédit.
 
Le "membership reward program"
C'est le nom qui regroupe un peu tout. Il faut toujours regarder plus loin que ces termes pour comprendre quels sont les bénéfices proposés. Souvent, il s'agit seulement d'une accumulation de points ouvrant droit à des "achats" (où vous dépensez vos points, pas des dollars) depuis un site dédié de l'organisme de crédit. Compter la plupart du temps 100 points pour un dollar de valeur sur ledit site, rarement très intéressant puisque les soldes ne s'y appliquent qu'au compte-goutte (oubliez le "Black Friday" sur le Membership Reward Program d'American Express...)
 
Le "cash back"
Littéralement, reversement en liquide. Plutôt que de vous donner accès à un site dédié à quelques produits partenaires, l'organisme de crédit vous propose de vous "rendre" un pourcentage de vos dépenses faites avec eux. Attention, vous ne pouvez pas aller au distributeur et récupérer des billets, ni même recevoir un chèque (peut-être à de très rares exceptions près) à déposer sur votre compte-épargne. En fait le principe est que vous pouvez appliquer ce remboursement sur votre prochaine facture de la carte, avec ou sans contraintes de charges éligibles (certains programmes de cashback ne s'appliquent qu'à certains types de dépenses, comme par exemple des dépenses de voyage). En gros si vous avez dépensé avec la carte $1000 à 5% de cashback, vous diminuez votre prochaine facture de la carte de $50.
 
Les "frequent flyer program"
Chaque dollar dépensé va alimenter un compte de "miles" sur un abonnement de voyageur, permettant d'obtenir des billets d'avion gratuits (hors taxes et frais d’aéroports  et des réductions dans des hôtels, des locations de voitures, etc). Pas forcement très intéressant dans la mesure ou les "miles" ne peuvent souvent s'appliquer que par "tranches" de plusieurs dizaines de milliers, et les vols partenaires du programme ne sont pas toujours les plus compétitifs. A notre avis à réserver aux voyageurs VRAIMENT fréquents. Pas notre profil d'un ou deux voyages par an.
 
Les "secured credit card"
Si vous avez un mauvais credit score, ou pas du tout de credit score, c'est sans doute votre meilleure voire seule option. Ces cartes reposent sur le principe d'un dépôt de sécurité correspondant à la limite de crédit de la carte. Si vous oubliez de payer une facture, ce dépôt sera utilisé et votre limite de crédit réduite, voire annulée.
 

Notre sélection

En premier lieu, un lien super: http://www.nerdwallet.com

Grâce à ce site, notre sélection est la suivante:
  • American Express Blue Cash Preferred: 6% de cashback pour nos dépenses de supermarché, 3% sur l'essence pour la voiture et 1% pour tout le reste. Le point génial sur cette carte est évidemment le taux très intéressant de cashback pour notre plus gros poste de dépenses. Mais l'astuce, c'est qu'on peut acheter des "gift cards" (des cartes prépayées) au supermarché  pour Amazon, iTunes, ou à peu près n'importe quoi... Du coup les 6% s'appliquent à bien plus que la bouffe du chat et les couches!
  • Capital One Venture Rewards: Pas de frais de transaction à l’étranger, rien que ça couvre une bonne partie du coût annuel de la carte. Ensuite cette carte propose l'un des programmes les plus intéressants pour qui voyage mais de manière modérée: Chaque dollar dépensé rapporte 2 points utilisables sans contrainte pour des dépenses de voyage. C'est donc l’équivalent de 2% cashback pourvu que le bénéfice soit applique sur des dépenses de voyage. En gros, si vous avez dépensé $1000 sur n'importe quel achat, vous avez $20 de réduction sur un achat relatif a un voyage (billet d'avion, hôtel, location de voiture,...). Donc si vous dépensez $25,000 avec cette carte, vous avez $500 de réduction. La plupart des programmes "voyageur" vous proposent 50,000 miles pour la même dépense, mais ces 50,000 miles DOIVENT être dépensés sous LEURS conditions, pas toujours les meilleures (voir plus haut)
  • Discover It and Chase Freedom: Deux cartes qui proposent 5% de cashback sur des types de dépenses particulières (voyage, essence, restaurants, grands magasins,...) changeant tous les trimestres (essence jusqu’à fin mars, puis restaurants jusqu’à fin juin, grands magasin à l'approche de Noël...). Elles nécessitent une gestion un peu plus active pour offrir un véritable intérêt, mais elles sont gratuites alors c'est tout bonus si on fait l'effort de cette gestion "active".
Au final, cette "configuration" nous donne: 6% de cashback sur nos courses "habituelles", 5% de cashback sur des dépenses particulières contraintes à un calendrier trimestriel, 3% sur l'essence (quand aucune des cartes à 5% ne l'applique à l'essence), 2% sur toutes les autres dépenses.
Notre consommation devient donc virtuellement plus rentable que la plupart des comptes-épargne! 

Evidemment le piège est de changer son profil de consommation (consommer plus pour "économiser" plus) mais pour qui sait se maîtriser, le potentiel est clairement intéressant: Notre estimation est que chaque année, cette "configuration" devrait nous permettre d’économiser entre $500 et $1000. Pas mal, non? 

On verra dans un an si cette estimation est juste!

Le bémol sur la multiplication des cartes de crédit

Les sources sont divergentes sur le risque pour le credit score d'avoir une ligne totale de crédit élevée. On recense notamment le cas du "Million Dollar Plan" qui prétend n'avoir aucun problème de credit score avec une telle limite.
En revanche il semblerait qu'il y ait un consensus sur la dépendance du credit score a l’ancienneté des comptes qui sont rapportés:
Plus l’ancienneté moyenne de vos comptes et cartes de crédit est basse, plus votre score est bas. Ça veut donc dire qu'ouvrir une carte de crédit va affecter votre credit score, mais aussi que fermer un vieux compte va l'affecter. A méditer avant de souscrire à une nouvelle carte si vous comptez prendre un mortgage (emprunt immobilier) peu de temps après!
De même, il semble conseillé de ne pas trop dépasser les 30% d'utilisation de la ligne de crédit d'une carte.
Comments