27 octobre 2012: Sandy l'Ouragan, acte I

publié le 27 oct. 2012 à 17:18 par K A   [ mis à jour : 27 oct. 2012 à 17:41 ]


On se souvient tous d'Irene en août 2011, notre premier ouragan "live". En bons petits scouts doublés de parents responsables, nous avions fait un stock de bouteilles d'eau impressionnant, investi dans deux lampes torches dont une rechargeable en manuel, fait un sac d'évacuation d'urgence, repéré l'abri officiel le plus proche, et lu toutes les consignes de premiers secours disponibles sur le web. Les tiroirs débordaient de piles de rechange et la baie vitrée du salon avait été scotchée pour limiter les débris en cas de fissure/casse.

Cette année, on recommence avec Sandy, qui s'annonce "pire", selon les media locaux. 

Mais après le "pffffiuf" qu'avait fait Irene, tempête plus médiatique que météorologique, on ne peut s'empêcher de soupirer ce coup-ci.

Que faut-il faire? 

Céder au catastrophisme ambiant? -- car oui, ça plaît beaucoup ce genre d'événement. L'excitation est palpable dans l'air comme à la veille de la sortie d'un bon film (d'ailleurs les gens font le plein de chips dans les magasins en même temps que le plein de bouteilles d'eau. La chips fait apparemment partie du kit de survie ici.). Excitation tout de même mêlée à une angoisse sourde, tout aussi palpable, qui, milieu urbain oblige, pourrait dégénérer en panique et mouvements de foule en un rien de temps.

Ou laisser la télé éteinte pour éviter les crises d'anxiété et se tenir au bon sens -- du type ne pas sortir en pleine tempête? Ce qui semble être notre stratégie actuelle... 

La suite au prochain épisode. "Sandy" est attendue dans la soirée de dimanche, toute la journée de lundi, et sans doute jusqu'à mardi.

Ne vous en faites pas, on va sans doute re-scotcher la baie vitrée parce que c'est rigolo, et on a un pack d'eau en stock, parce qu'on n'est pas des bêtes. Mais pour le reste, je ne pense pas qu'on remettra les passeports dans un sachet Ziploc et, non, il est hors de question que je me renseigne sur l'abri officiel le plus proche qui accepterait AUSSI les chats.

Comments