Avril 2014 - Les Hamptons , hors saison

publié le 21 avr. 2014 à 11:22 par K A   [ mis à jour : 21 avr. 2014 à 11:48 ]
Aaaaaah, les Hamptons.

Si vous n'avez suivi ni les séries Gossip Girl, ni Revenge (rattrapez-vous de toute urgence), vous n'avez sans doute pas idée du mythe qui entoure ce petit morceau de pays réputé très charmant, tout au bout de Long Island.

Les Hamptons, territoire des rich & famous aux plages interminables bordées de golf clubs et de manoirs privés tous plus grands les uns que les autres. Presque invisibles, deux mini-aéroports accueillent les hélicoptères et autres jets privés de ceux qui n'ont pas envie de se farcir les 3h de voiture depuis Manhattan.

Forcément, on a voulu voir de plus près cette destination réputée inaccessible en pleine saison, quand les chambres d'hôtel atteignent des prix délirants et que les places de parking en bord de plage ne sont plus disponibles que sur permis. 

Départ vendredi matin, objectif: longer le front de mer jusqu'au bout de Long Island.
La préparation du parcours est très simple:
- ouvrir Google Maps
- "tiens, ça a l'air d'être une plage, là"
- continuer ainsi jusqu'à destination.


Etape 1: Jacob Riis Park.
Tout de suite, ça met dans l'ambiance!


Premier butin récolté sur la plage: une balle de golf (pas sur la photo) et une flûte de champagne.
Ca n'aide pas à se détacher des clichés sur les Hamptons.



Etape 2: Jones Beach State Park.
Ouaaaa. Immense!
C'est aussi la plage la plus fréquentée de la Côte Est des Etats-Unis, avec 6 millions de touristes par an.
Eh ben, on les a pas vus.


Etape 3: Southampton Beach. Nous y voilà, au coeur des Hamptons.
(Sympa la petite baraque!)

Comme le soir tombait et que les Doud' commençaient à émettre des protestations légitimes après toutes ces montées/descentes de voiture + sable dans les chaussures, on a filé direct vers le bout du bout du bout de Long Island, c'est-à-dire Montauk. Ambiance plus relax version village de pêcheurs du bout du monde, on a bien aimé.


Il faut dire que l'hôtel s'y prêtait bien.


Voilà voilà.
Feu de bois et chamallows grillés dans le jardin devant la chambre, pendant que les Doud' écrasent: mais pourquoi on n'y avait pas pensé avant?


Démarrage sur les chapeaux de roue le lendemain matin, après un petit dèj' à la Pancake House de Montauk.

Destination: Greenport, sur North Fork (la branche nord de Long Island), via Shelter IslandEt là, pour Doud, un truc magique s'est produit: on a mis la voiture sur un bateau. Géant!!!


Eh oui, parce que si vous cliquez sur la carte, vous verrez que Shelter Island n'est accessible qu'en ferry! 


Nous avons donc pris le South Ferry à Sag Harbor (ancien village baleinier), puis traversé Shelter Island, puis pris le North Ferry, pour arriver à Greenport, tout aussi charmant. 


Retour par le même chemin après le déjeuner (ouaaaaa on a mis la voiture sur le bateau 4 fois de suite!!!) et arrêt à East Hamptons pour une séance plage & cerf-volant, avant de filer au phare de Montauk juste à l'heure de la fermeture.


C'est trop bête, faudra qu'on revienne… :D

Fin de journée à la piscine (intérieure) de l'hôtel, et fin de séjour tout court le lendemain matin, retour d'une traite à JC pour le déjeuner: 3h20 top chrono, aucun bouchon! Pas sûr que ce genre d'exploit soit renouvelable en saison…

Alors au final, les Hamptons, enchanteurs ou surfaits?
Franchement, si vous connaissez la Bretagne, ou, mieux, Saint-Brévin-les-Pins, c'est beaucoup de brouhaha pour rien…
:) 


Comments