Février 2014 - Jersey City, destination ski...

publié le 21 avr. 2014 à 10:20 par K A
Pour ceux qui n'ont pas accès à la rubrique famille, on a passé le Nouvel An au Pôle Nord, ou plutôt le Pôle Nord est venu jusqu'à nous puisque le mercure est descendu jusqu'à -25°C dans les Catskills (ça ne nous a pas empêchés de sortir faire de la luge et du ski de fond, mais on s'est quand même un peu pelé les miches à l'intérieur).

Alors, -25°C quand on est à la montagne, c'est bien. C'est normal. 

Et puis il y a la neige, et ça, c'est beau la neige, hein? On en rêve tous chaque année, au moins le jour de Noël.


La neige, c'est magique



C'est beau et c'est silencieux quand on se réveille.


Mais là où on se plante TOUS, c'est qu'on oublie à chaque fois que deux secondes après, c'est fini, parce qu'en fait la neige, quand on n'est ni à la montagne, ni en vacances, c'est l'ENFER!!!

En vrai, la combinaison neige + glace + vie quotidienne mérite une épreuve de Pentathlon à part aux Jeux Olympiques, catégorie "Super Maman":

  • Emmitouflage de mouflets récalcitrants (avec amélioration du chrono obligatoire à chaque fois parce qu'à la longue ils comprennent vite ce qui les attend)

  • Poussage de poussette sur trottoir enneigé et intersections bouillasses (j'aime les margharitas dans mon verre, pas dans mes bottes)

  • Tirage de luge avec double handicap (avec deux Doud' dans la luge, on avoisine les 35kg)

  • Cheerleading à chaque descente de luge (option médicale "je m'explose la lèvre" pour Doud', un peu trop enthousiaste)

  • Déneigement de driveway, de voiture, et surtout de trottoir pour les piétons (sous peine d'amende, oui oui) -- autant vous dire qu'après 3 fois en 3 jours, à raison d'1h30 par séance, j'ai presque l'air d'une bodybuildeuse.


Et là, je ne parle que des épreuves dans lesquelles je peux concourir. Ceux qui n'ont pas la joie de déneiger leur driveway ont le bonheur tout aussi suprême de dégager leur voiture de leur emplacement de parking, le long du trottoir. Avec un total cumulé d'1m de neige tombé en une semaine, et avec le passage régulier des chasse-neiges, la neige se transforme en bande de glace impossible à surmonter. A cela s'ajoute le jeu des chaises musicales le soir, puisque toute cette neige s'amoncelle aussi sur les coins de trottoirs et empiète petit à petit sur des places de parking déjà très convoitées.


A ce stade-là, c'est au marteau et au burin que ça s'enlève…



Donc voilà: niveau neige, là, on sature bien! Vivement le printemps!!!







Comments