Big Apple

publié le 20 nov. 2011 à 13:16 par A L   [ mis à jour : 18 janv. 2012 à 18:15 ]
Pourquoi appelle-t-on souvent New York City la "Grosse Pomme" ?

 Il existe plusieurs versions :
 
- L'expression est apparue pour la première fois en 1909 dans un livre d'Edward S. Martin (The Wayfarer in New York), où il écrit - en parlant de New York - que le reste des Etats-Unis "incline à penser que la grosse pomme obtient une part disproportionnée de la sève nationale." Néanmois, on estime que cette phrase n'est sans doute pas celle qui est à l'origine de la "survie" de l'expression.
 
- Pour certains, l'histoire serait née lors d'une discussion entre deux lads (garçons d'écurie) de la Nouvelle-Orléans dans les années 20 : à l'époque, les hippodromes de New York étaient les plus prestigieux, et décrocher un emploi là-bas était une belle recompense, une "grosse pomme".
 
- Pour d'autres -- et ceci pourrait être la suite de la version précédente, l'expression serait née quelques années plus tard, dans les années 30. A l'époque, les joueurs de jazz vivaient souvent au jour le jour, et appelaient leurs contrats d'engagement des "pommes". Jouer à New York était considéré comme un "Grand Moment", d'où l'expression "Grosse Pomme". Par la suite, les musiciens commencèrent à designer New York, et plus particulièrement le quartier de Harlem, sous cette appellation, alors que la ville devenait capitale mondiale du jazz.
 
- L'expression fut définitivement enracinée dans le vocabulaire populaire en 1970, lors d'une campagne visant à relancer l'économie touristique de la ville. New York devint alors officiellement "Big Apple" (en remplacement de "Fun City"), un surnom aujourd'hui internationalement reconnu et qui évoque les attraits culturels et touristiques de New York.

Comments