Tribulations d'Halloween: Sleepy Hollow & la grande Jack O'Lantern Blaze

publié le 27 nov. 2011 à 13:18 par A L   [ mis à jour : 18 janv. 2012 à 18:22 ]

Un mot sur Halloween

Tout le monde connaît la fête d'Halloween (les enfants déguisés frappant aux portes pour demander des bonbons le 31 octobre au soir), mais nous, on n'a jamais vraiment trop su d'où ça venait... En France, en tout cas, ça n'a jamais vraiment "pris".

Nous avons gardé nos distances pendant 3 ans et observé de loin le folklore local, pas franchement convaincus. L'an dernier, nous avions participé à la fête de quartier, plutôt "festival d'automne" que festival d'effroi, sans déguisement, et davantage en tant que volontaires pour superviser les enfants.

Seulement voilà, avec l'école, les copains, et les 6 fêtes costumées auxquelles nous avons été invités cette année, il ne nous est désormais plus possible d'ignorer Halloween.

Oui, mais quand même, on n'est pas trop squelettes ni hémoglobine... et puis tous les copains s'habillent en super-héros, princesses et autres dinosaures... On est un peu perdus, là!!!
 
Alors Halloween, pourquoi? Hein?

Ce qu'on célèbre

Les origines de la fête sont lointaines (Ve siècle), et remonteraient à la fête païenne celte de Samain, en Irlande et en Ecosse. On célébrait alors pendant 7 jours la fin d'une année et le commencement d'une autre, un moment propice de rencontre entre les hommes et les dieux. Avec l'arrivée de la Toussaint au VIIIe siècle, tout s'entrelace vaguement. Le mot "Halloween" viendrait du vieil anglais "All Hallow Eve", "la nuit avant le jour des saints" -- il y aurait donc une référence directe au christianisme.

Ce n'est qu'au XIXe siècle que la fête est devenue populaire en Amérique du Nord, avec l'arrivée des immigrants irlandais et écossais.

"Trick or Treat"

En Angleterre, pendant ces fêtes, les pauvres demandaient de la nourriture et de l'argent, et promettaient de prier pour les défunts des familles de leurs généreux donateurs. Cette pratique aurait été encouragée par l'Eglise, qui souhaitait mettre fin à la pratique des offrandes laissées "pour les esprits". Ce serait le lointain ancêtre du trick or treat ("farce ou friandise").

Le déguisement

Halloween a lieu à une période où la nuit tombe beaucoup plus vite. Il y avait beaucoup de superstition autrefois, peur du noir, des esprits... Pour assister aux festivités (c'est-à-dire sortir de chez eux après la nuit tombée) et "tromper les esprits", les gens se déguisaient en esprits eux-mêmes, au cas où ils en croiseraient un!

Et les citrouilles?

Plusieurs explications trouvées. La plus répandue: celle de la légende de Jack O Lantern, un homme qui aurait trompé le diable à plusieurs reprises, mais se serait vu refuser à sa mort l'accès au paradis ainsi qu'à l'enfer. Il aurait seulement obtenu un charbon de la part du diable, qu'il aurait placé dans un navet creusé en lanterne avant de commencer son errance pour l'éternité ("Jack of the Lantern" donnant le populaire "Jack O'Lantern")
 
La citrouille était plus répandue en Amérique du Nord, et plus facile à creuser qu'un navet ou un rutabaga, c'est donc elle qui a "pris le flambeau" ;-) D'autres sources font allusion à des courges que l'on creusait, allumait et suspendait au-dessus des portes de maisons en mémoire des âmes détenues au purgatoire. Mais vous me direz que ça rejoint pas mal cette histoire de Jack O Lantern et son errance éternelle entre enfer et paradis.
 
Enfin voilà, tout ça pour dire qu'on est soulagés de voir que monstres, sorcières et morts-vivants ne font pas partie intégrante de la "tradition". Fin XIXe, un courant a émergé pour rendre Halloween plus convivial, transformant cette fête de superstitieux à tendance occulte en fête familiale et de voisinage, coïncidant avec les récoltes de l'automne (pensez vin chaud & beignets). Les petits ne s'habillent donc plus en fantômes ou squelettes, mais en Buzz l'Eclair, Superman, Batman... déclinés en Blanche-Neige, Cendrillon, et autres Minnie pour les filles!

La ville de Sleepy Hollow

Vous connaissez sans aucun doute le film Sleepy Hollow de Tim Burton. Si ce n'est le cas, nous vous invitons cordialement à réparer ce terrible manque à votre culture cinématographique!
 
Grosse maille, c'est un film à propos d'une légende, celle du cavalier sans tête qui brandissait une citrouille au bout de son épée et terrorisait les habitants de Sleepy Hollow ("le Val Dormant" en français, si c'est pas mignon comme nom de bourgade).


Une plaque commémore ce personnage de la légende immortalisée par Washington Irving, adaptée par Tim Burton au cinéma.
 
 

Il reste à Sleepy Hollow un vieux pont-barrage vendu comme étant celui où Ichabod Crane fut poursuivi par le Cavalier Sans Tête, mais il semble que ce soit plus que relativement vrai. Néanmoins, celui-ci est bien mignon et mérite un rapide détour sur la route du manoir Van Cortlandt, qui ce jour-là était notre destination finale.

La grande Jack O'Lantern Blaze (qu'on pourrait traduire en "Illumination de citrouilles")

Construit en 1732 par la famille Van Cortlandt, racheté et restauré en 1953 par la famille Rockefeller, le manoir Van Cortlandt est le théâtre de la très réputée Jack O'Lantern Blaze.

Ambiance son & lumières pour ces 4000 citrouilles sculptées à la main et illuminées -- une expérience "halloweenesque" vraiment sympa! En 2010, ce sont en tout plus de mille volontaires qui ont participé au nettoyage du terrain, à l'installation, etc. Des voisins aux Girls Scouts, tout le monde a mis la main à la pâte! Vingt volontaires travaillent aussi sur site chaque soir d'illumination (soit tous les jours de la semaine pendant environ 8 semaines...) et commencent à allumer les bougies trois heures avant la première heure de passage (6pm en général). Toutes les semaines, ils aident aussi à creuser de nouvelles citrouilles pour remplacer celles qui ont déjà bien vécu.
 
Accessible sur réservation uniquement (facile en ligne). Pour avoir la chance de choisir votre date et heure de passage, commencez à surveiller le site web en août, sinon vous l'aurez dans la citrouille. Nous avions réservé mi-septembre et tous les samedi soirs jusqu'à Halloween étaient déjà complets! Comptez environ $16 par billet, non modifiable et non remboursable même en cas de mauvais temps -- enfin une visite sous un orage, ça doit être VRAIMENT ambiance, non? ;-)
 
 
 
 
 
 

Comments